Monthly Archives: octobre 2013

Rétrospective Serge Poliakoff au Musée d’art moderne de Paris

Peintre abstrait, Serge Poliakoff (né à Moscou en 1900, mort à Paris en 1969) explore les relations entre la ligne et la surface, le fond et la forme, la couleur et la lumière. Les couleurs concentrées, la vibration de la matière, l’agencement savant des formes s’équilibrent dans une tension énergique contenue, jouent ensemble un rôle capital.

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris consacre à Serge Poliakoff (1900-1969) une importante rétrospective de près de 150 oeuvres réalisées entre 1946 et 1969. Un accrochage dense de gouaches complète cette présentation, ainsi que des projets de tissus, de vitraux et de céramiques. C’est la première exposition parisienne importante consacrée à Serge Poliakoff depuis 1970, à ne pas manquer donc pour les amateurs. A voir jusqu’au 23 février 2014.

Serge_Poliakoff

Tagged

Idiot d’après le roman de Dostoïevski au Théâtre de Belleville, à côté de notre Centre

IDIOT_DostoievskyLe Théâtre de Belleville, avec le Théâtre Amazone – Compagnie Laurence Andréini vous propose de découvrir à partir du 15 octobre 2013,

IDIOT, d’après le roman de Fédor Dostoïevski, sur une mise en scène de Laurence Andreini.

Rappelons ici brièvement le thème du roman L’Idiot: Le Prince Mychkine redécouvre la société russe après 4 années passées en Suisse. Visionnaire et sincère, il passe pour un idiot aux yeux de ses contemporains.

De ce roman tourmenté et flamboyant sur la société décadente russe, Laurence Andreini crée une partition pour six acteurs et veut proposer un théâtre poétique et généreux, à la recherche de la vérité.

Théâtre de Belleville
94 rue du Faubourg du Temple, Paris 11ème
Métro: Belleville ou Goncourt
Du 15 octobre au 24 novembre 2013
(relâche du 28 octobre au 4 novembre)
Du mardi au samedi à 21h15 et le dimanche à 17h,
Prix: de 10€ (- de 26 ans) à 25€
Infos et réservations sur le site: http://www.theatredebelleville.com/index.php

 

Joukov. L’homme qui a vaincu Hitler

Voilà une lacune enfin comblée: il n’existait pas de biographie en français du maréchal Joukov, héros soviétique qui a conduit l’Armée Rouge à la victoire face à la Wehrmacht de 1941 à 1945. Croisant ses Mémoires (longtemps censurées en URSS) et d’autres documents historiques, Jean Lopez, fondateur et directeur de la rédaction de Guerres et Histoire, et Lasha Otkhmezuri, ancien diplomate, font plus que retracer ce combat titanesque et l’énergie qu’y a mis Joukov. Ils éclairent l’ascension de Joukov depuis ses débuts pendant la Révolution jusqu’à sa mise à la retraite par Krouchtchev en 1957, ainsi que sa personnalité dure, aussi insensible aux pertes humaines que Staline lui-même.

JoukovJoukov. L’homme qui a vaincu Hitler
Perrin
732 pages, 28€