Monthly Archives: décembre 2013

Voyage dans l’ancienne Russie

Voilà une idée aussi bien de cadeau pour Noël que de sortie pendant les Fêtes: les photos de Voyage dans l’ancienne Russie.
Sergueï Mikhailovich Prokoudine-Gorsky (1863-1944) inventeur d’un procédé photographique couleurs inédit, réalise, de 1909 à 1915, des milliers de clichés sur plaques de verre, des régions de l’Oural et de la Volga, en passant par le Turkestan et l’Afghanistan. Sorties de Russie en 1918, près de 2000 de ces plaques de verre furent acquises par la  Bibliothèque du Congrès à Washington, en 1948. Etonnamment contemporaines, ces images d’une Russie d’avant la Révolution, stockées dans des malles, sont demeurées ignorées pendant près d’un siècle.

Double occasion de remédier à cet oubli et de découvrir la puissance d’évocation de ces images. Une centaine d’entre elles, que seule la technologie du virtuel permet aujourd’hui de restituer, est à découvrir jusqu’au 13 avril 2014 au musée Zadkine (100 bis rue d’Assas, 75006).

Et l’éditeur Albin-Michel en a réuni 180 en un beau livre qu’on peut se procurer au musée Zadkine ainsi qu’en librairie:
Voyage dans l’ancienne Russie
Editions Albin-Michel, 22 x 24 cm,
reliure à la Bodoni,
176 pages, 29 €

Voyage dans l'ancienne Russie, livre avec 180 photos de Sergueï Mikhailovitch Procoudine-Gorsky

Voyage dans l’ancienne Russie, livre avec 180 photos de Sergueï Mikhailovitch Procoudine-Gorsky

Théâtre: « A la santé des traîtres », rêve d’exil d’une famille juive sous l’ère soviétique

Lauréate du concours d’écriture contemporaine 2013, A la santé des traîtres de Macha Orlova est une pièce inspirée d’une histoire vraie. En Russie dans les années 70, une famille juive reçoit enfin l’autorisation de quitter le pays. Peur incessante d’être arrêtés, intrusion d’un voisin communiste et hostile, menaces… rythment cette pièce qui dévoile une société soviétique mensongère et l’absurdité brutale de la bureaucratie.

« A la santé des traîtres est mon texte le plus personnel car cette pièce retrace l’histoire vécue par ma famille: le départ d’un environnement hostile vers des terres meilleures. Cette pièce a été pour moi un véritable travail de mémoire », explique Macha Orlova, comédienne et auteure de la pièce, née à Rome de mère russe et de père juif, qui grandit en Belgique et qui décida à l’âge adulte de monter à Paris pour vivre sa passion, le théâtre. Elle est devenue comédienne et directrice artistique de la compagnie Barberie. Dans A la santé des traîtres, elle joue aux côtés des comédiens Franck Jouglas, Marie Céolin, Sarah Gaumont et Patrick Girot.

Sante des traitres_Macha OrlovaUne plongée réaliste dans l’atmosphère oppressante de l’époque à voir du 3 décembre au 5 février 2014 les mardi et mercredi à 21h00, à la Manufacture des Abbesses (7 rue Véron, Paris 18ème; métro: Abbesses ou Blanche).

Bonus pour les élèves du Centre de Langue Russe: un tarif préférentiel de 13€ (au liue de 24€) pour aller voir la pièce! Réservations: manufacturedes abbesses.com ou par téléphone (01 42 33 42 03).