Monthly Archives: octobre 2018

Ossip Zadkine, l’instinct de la matière

A l’occasion du 130e anniversaire de Zadkine (Vitebsk 1888 – Paris 1967), le musée Zadkine lui rend un hommage inédit avec l’exposition « Ossip Zadkine, l’instinct de la matière » qui met en valeur son lien organique avec la matière, et qui souligne sa place aussi originale que singulière au sein des modernismes du XXe siècle.

Après l’exposition « Être Pierre » (2017), le musée poursuit l’exploration des matérialités créatrices en nous faisant pénétrer dans l’intimité du dialogue de Zadkine avec les différents matériaux qui sont à ses yeux des « puissances formelles ». Pour Zadkine, la matière est toujours « première ». Il sent si elle est porteuse d’une vocation formelle. L’exposition retrouve ce lien intime à la matière primordiale, aux formes en gestation : les veines et les nodosités du bois, la densité et les particules de la roche, la fluidité de l’encre ou de la gouache…

« Inductives», les matières sont riches d’une dynamique, d’une poussée que le geste du tailleur ou la main du dessinateur doit capter en retour. « Du dialogue avec la matière naît le geste de l’homme », confiait Zadkine à Pierre Cabane (Arts, 1960). L’authenticité de la création plastique passe par ce rapport de correspondance avec la matière que Zadkine n’aura de cesse d’éprouver.

A voir au musée Zadkine, 100 bis rue d’Assas, 75006, jusqu’au 10 février 2019.

Veronika Bulycheva en concert à la péniche Anako

Chanteuse et guitariste appréciée de nos élèves (elle intervient régulièrement lors de nos fêtes de fin d’année), compositeur et interprète, Veronika Bulycheva vient de l’Oural, cette région de la Russie profonde. Originaire de ce pays que l’on considère comme limite naturelle entre l’Europe et l’Asie, Veronika garde en elle ce trait d’union artistique qui permet de retrouver l’intimité et l’émoi d’un univers poétique commun.

Après avoir sorti quatre albums, Veronika Bulycheva se lance dans un nouveau projet de world électro pop où elle est compositeur et interprète. Pour sa réalisation, elle fait appel au producteur et arrangeur Maxime Delpierre (VKNG) et invite Natalia Ermilova, son ancienne collaboratrice, chanteuse et violoniste dans le groupe « Mamouchka », et Philippe Baudez, joueur de balalaïka. Pour la première fois, Veronika donne place à sa fille Mya BLT pour interpréter une de ses nouvelles chansons.

Pour fêter la sortie de ce disque « Of the Ural », Veronika vous convie à son concert dimanche 28 octobre à 17h sur la Péniche ANAKO (Bassin de la Villette, Face au 34 quai de la Loire, 75019 PARIS – Métro : Riquet, Stalingrad ou Jaurès). Elle sera accompagnée par ses amis et excellents musiciens : Emek EVCI à la contrebasse, Caroline BERRY à l’alto et Olivier PETITJEAN aux percussions.

Tarifs : 15€ (TR), 13€ (prévente),10€ (TR)

Réservation : yesgolive.com/sketis-music