Monthly Archives: octobre 2019

Mois de novembre russe au Théâtre l’Atalante: Boulgakov, groupe Novaïa Avstralia, formation GITIS

Le Théâtre l’Atalante (10, place Charles Dullin, 75018) s’offre pour ce mois de novembre 2019 une programmation aussi russe que variée.

Du 4 au 6 novembre 2019, , le Théâtre Dramatique d’Astrakhan présente au théâtre de l’Atalante Morphine, pièce mise en scène par Alexis Matsaïev d’après la nouvelle (1927) de Mikhaïl Boulgakov sur la toxicomanie et la chute d’un jeune médecin en poste dans la campagne russe juste après la Révolution. Notez que, vu le sujet, ce spectacle en russe (surtitré en français) est réservé aux plus de 14 ans.

Ensuite, pause musicale le 9 novembre 2019 avec le concert du groupe de rock Novaïa Avstralia.

Enfin, pour les professionnels du théâtre (acteurs et metteurs en scène), le théâtre de l’Atalante se transforme du 11 au 23 novembre 2019 en succursale du GITIS (Institut National des arts du théâtre), le plus ancien établissement de formation théâtrale de Russie. 12 jours et 72 heures de master-classes, dirigées par des professeurs du GITIS (Youri Boutoussov, metteur en scène du Théâtre Vakhtangov de Moscou; Vladimir Baïtchev, directeur de la fondation Mikhaïl Tchekhov). Les inscriptions s’achèvent le 30 octobre!

Tous les détails sur le site du Théâtre l’Atalante

« Je veux voir Mioussov » de Valentin Kataiev au Theo Théâtre

Valentin Kataiev (1897-1986), journaliste et écrivain, s’inscrit dans le courant du réalisme soviétique mais se veut avant tout l’écho de la voix du peuple. Ses textes sont souvent satiriques, comiques et politiquement engagés. Sa comédie Je veux voir Mioussov (1947) en est un bon exemple et n’a pas pris une ride en 70 ans. Synopsis: Zaïtsev, un homme sain d’esprit et de bonne volonté, arrive à la maison de repos « Les Tournesols » et veut voir le fonctionnaire Mioussov pour une signature. Victime de la complexité administrative, Zaïtsev est obligé de mentir pour entrer dans l’établissement. Il n’imagine pas qu’il va déclencher un engrenage de quiproquos dont il ne sortira pas indemne.

Au-delà du vaudeville, Valentin Kataiev nous invite ici à réfléchir sur les limites et les dérives des institutions : le pouvoir démesuré qu’elles donnent à leurs représentants, leurs exigences inégales selon si elles accueillent une célébrité ou une personne du peuple et leur quête obsessionnelle de prestige. C’est ce double aspect qui a séduit les responsables de la compagnie Amri Théâtre, formée de comédiens rompus à l’improvisation. Steven Drevillon et Céline Lesage mettent en scène ce spectacle comique au Théo Théâtre (20 rue Théodore Deck, 75015) cet automne tous les jeudis à 21h jusqu’au 19 décembre 2019. Renseignements et réservations sur le site du théâtre